Barre de navigation 1 Accueil Formations Inscription Poste de Secours Contact Barre de navigation 2

-




Union Départementale des Premiers Secours de l'Aisne - UDPS 02

ARTICLE JOURNAL L'UNION DU DIMANCHE 18 SEPTEMBRE 2016

Les Soissonnais appelés à se mobiliser sur le secourisme

Après les attentats de Paris et de Nice, des Soissonnais se disaient prêts à faire du secourisme. La Croix-Rouge estime qu’ils ont joué le jeu, une autre association pense l’inverse.

 

" Les attentats n'ont pas augmenté le nombre de participants à la formation PSC 1"

 

Les Soissonnais sont-ils prêts à affronter les répercussions d’une catastrophe ou d’une attaque terroriste ? Peut-être bien que oui, peut-être bien que non…

En fait tout dépend si l’on se place du point de vue de la Croix-Rouge ou si l’on voit les choses avec l’œil de Jonathan Beauvais, président de l’Union départementale des premiers secours de l’Aisne (UDPS 02), une association dont le siège se situe au centre de secours des pompiers de Soissons. Les deux associations qui interviennent à la fois sur le département et à Soissons ont donc deux visions diamétralement opposées sur l’intérêt des citoyens pour le secourisme que cherche à promouvoir le gouvernement.

Selon Mélanie Baudon, formatrice à la Croix-Rouge il est clair que les attentats ont eu un impact sur les sessions qu’elle organise : « Beaucoup de personnes me parlent des attentats lorsqu’ils suivent nos séances de Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1). Les premiers sont arrivés après Charlie. Évidemment, ça s’est calmé jusqu’au drame du Bataclan, mais depuis Nice c’est très nettement reparti à la hausse. » Depuis plusieurs mois, des pics apparaissent donc dans la série de « cours » qu’elle dispense. Preuves, selon elle, que les mentalités évoluent. Elle explique par ailleurs que les sessions de huit heures, que la Croix-Rouge délivre une à deux fois par mois, sont toujours complètes à chaque fois (10 personnes).

Jonathan Beauvais, lui affirme le contraire : « Bien sûr, il y a de temps en temps une personne qui nous parle des attentats, mais c’est quoi sur une session, peut-être une personne sur dix et encore. En tout cas, on n’a pas vu tripler le nombre de personnes souhaitant se former. Dans l’Aisne ou à Soissons, ce n’est pas la même tendance qu’à Paris. Les attentats n’ont pas augmenté le nombre de participants à la formation PSC1. » Pour tenter d’attirer plus de monde, l’UDPS 02 organise même des promotions en ce moment sur ces fameuses journées de formation au PSC1 (39 € contre 48 € habituellement).

Jonathan Beauvais et Mélanie Baudon s’accordent cependant sur un point le succès des actions de sensibilisation de deux heures aux gestes et comportements qui sauvent réalisées en février 2016, à la demande du ministère de l’Intérieur (circulaire du 30 décembre 2015). « Au total 541 personnes ont été initiées sur l’ensemble de l’Aisne », déclare le premier.

Si la pratique des premiers secours semble tout à fait indiquée, l’on peut aussi rappeler qu’il est possible de donner son sang, voire pour les plus courageux, d’intégrer la réserve de la gendarmerie nationale.

 

ARTICLE JOURNAL L'UNION DU JEUDI 13 FEVRIER 2014

 

Savez-vous sauvez des vies ?


 

SOISSONS (02). L’offre de formation aux premiers secours devrait être de plus en plus importante à Soissons. Plus d’excuse pour ne pas apprendre ces gestes qui sauvent et que peu connaissent.

 

J’ai rencontré très peu de personnes formées pendant ma carrière, explique Jonathan Beauvais, pompier professionnel depuis huit ans. On ne traite pas d’arrêt cardiaque tous les jours mais ça a dû m’arriver deux ou trois fois seulement d’arriver sur un arrêt et de constater que quelqu’un avait déjà fait les gestes qui sauvent. » Un qualitatif qui n’est pas exagéré. « 1 minute de perdue, c’est 10 % de chance de survie en moins. Le temps qu’on intervienne, il peut être trop tard. En plus, si le cerveau reste 4 minutes sans être irrigué, il commence à avoir des séquelles. »


D’où l’intérêt majeur d’être formé. Cette année, l’unité locale de la Croix Rouge reprend ces formations de PSC1 (prévention et secours civique de niveau 1). « Nous avons l’objectif d’en organiser une par trimestre », affirme Pierre Debled, président de l’association. Depuis 2012, l’unité locale n’en faisait pratiquement plus « mais souhaite les relancer. » Une salle destinée aux formations devrait également voir le jour cet été.


À Soissons, seul le PSC1 peut être passé à la Croix-Rouge. Pour le reste, il faut s’adresser à la délégation régionale de Saint-Quentin ou faire appel à un autre organisme. Dans ce domaine, l’unité départementale des premiers secours de l’Aine propose de nombreuses formations. « La plus demandée reste le PSC1, remarque Jonathan Beauvais, président de l’association. On l’organise mensuellement. »


Cette formation diplômante de 7 heures minimum dispense des incontournables : protéger, alerter, les étouffements, les malaises… De quoi parer à la majeure partie des cas possibles. « On reçoit souvent des retraités, affirme encore le président de l’union départementale des premiers secours. Ils viennent souvent en couple pour apprendre à faire face à certaines éventualités. D’autres veulent connaître les gestes après avoir été confrontés à une situation dans laquelle ils n’ont pas su réagir. »
L’organisme dispense également le PSE1 et PSE2 (secours en équipe), les SST (sauveteurs secouristes du travail) gérées par l’employeur et une initiation urgence cardiaque, d’une heure. « C’est très rapide et souvent demandé par les entreprises parce qu’on voit comment utiliser un défibrillateur mais c’est loin d’être suffisant », estime Jonathan Beauvais. En effet, très peu de cas sont abordés et le massage cardiaque ne peut être complètement maîtrisé si vite. « Sans oublier que savoir manier un défibrillateur c’est bien, mais l’appareil est indissociable du massage cardiaque. » Il faut en effet le pratiquer entre deux rechargements de la machine.


Les prochaines formations PSC1 auront lieu le 22 mars. La Croix-Rouge l’organise dans ses locaux, au 6 rue porte Hozanne de 9 heures à 18 h 30. Inscription au 03 23 53 29 65 ou sur place les lundis, mardis et mercredis de 9 h 30 à 12 heures et de 13 heures à 17 heures. 60 € et 45 € pour les mineurs et demandeurs d’emploi. L’union départementale des premiers secours en organise également une, avenue Mitterrand à Cuffies de 8 h 30 à 12 heures et de 13 h 15 à 17 h 30. Inscriptions au 0 811 380 180 ou sur www.udps02.com. 49 € et 45 € pour les étudiants.

 

ARTICLE JOURNAL L'UNION DU SAMEDI 8 SEPTEMBRE 2012

 

Premiers Secours

Apprenez les gestes qui sauvent… en une seule journée



Théorie et pratique au programme de cette journée.

 

C'est aujourd'hui la Journée mondiale des premiers secours. Une formation est justement organisée par une association. Depuis la réforme de juillet, elle est désormais dispensée en une journée.

C'est la Journée mondiale des premiers secours aujourd'hui. L'union départementale des premiers secours de l'Aisne n'a pas voulu manquer cette occasion pour organiser à Soissons une journée de formation. Une formation « conforme à la nouvelle réforme du 1er juillet 2012 », souligne Jonathan Beauvais, le président de cette association agréée de sécurité civile.
Si la théorie et la pratique étaient auparavant apprises en 10 heures de cours, la réforme de juillet dernier a compacté la formation en 7 heures minimum, soit une journée.
« C'est du premier secours de base. Ce qui a changé, ce sont certains gestes techniques comme le massage cardiaque : les positions ont changé », explique Jonathan Beauvais. « On masse plus vite et plus fort chez l'adulte. Avant, on était à 100 pressions par minute, aujourd'hui, il faut en faire entre 100 et 120. »
Le placement des mains a aussi été légèrement décalé. « La défibrillation chez le nourrisson en arrêt est aussi autorisée maintenant. »

En attendant les secours

Y a-t-il un profil type des stagiaires ? « Il y a de tout : des personnes qui ont besoin de cette formation pour travailler dans le cadre d'une reconversion professionnelle, pour être ambulancier, par exemple. Il y a aussi des étudiants qui en ont besoin pour passés certains concours dont c'est un prérequis, des demandeurs d'emploi. » Toute personne, dès lors qu'elle a 10 ans au minimum, peut participer.
Certaines entreprises ou collectivités travaillent aussi dans le domaine de la prévention, à l'image de la ville de Soissons, qui souhaite former le personnel. La Ville vient ainsi de lancer un appel d'offres pour former « 72 agents comme sauveteur secouriste du travail. Ils sont répartis dans tous les services pour que l'on ait une couverture assez large, sur la base du volontariat. C'est une forme de sécurité en attendant les secours », souligne Mireille Tiquet, adjointe au personnel.
Qu'apprend-on lors de cette formation en une seule journée ? Prévenir les accidents de la vie courante, savoir donner l'alerte, savoir quoi faire en cas de plaie, de brûlure, de malaise, d'hémorragie, de perte de connaissance ou encore de d'arrêt cardiaque. Théorie et pratique sont au programme avant de valider la formation.
D'autres journées de formation sont déjà programmées par l'association. Une autre session aura lieu le 13 octobre prochain par exemple. D'autres associations et organismes dispensent aussi la formation ce précieux PSC1.


L.B.


Contact :

formation sur inscription auprès de l'UDPS : 0 811 380 180 .

site internet : www.udps02.com
 

ARTICLE JOURNAL L'UNION DU VENDREDI 29 MAI 2011

 

Premiers secours Initiation pour les ados et les mamans



 

A l'initiative de Karine Sandona, référent secteur Familles du CenTRE SOCial Saint-Crépin et de Freddy Louis, responsable secteur jeunes, une formation premier secours, de dix heures, sur deux jours, a été proposée aux ados et leur maman, dans le cadre du soutien à la parentalité.
Ce sont une dizaine de personnes (cinq ados et cinq adultes) qui, sous la responsabilité d'Olivier Soria, moniteur au sein de l'UDPS02 (Union départementale premier secours), association des pompiers qui a vu le jour il y a bientôt trois ans, ont appris les premiers gestes à faire, en attendant les secours. Au bout de ces deux jours, les participants se sont vus remettre le diplôme du PSC1 (prévention et secours civiques niveau 1).
Malgré le sérieux du sujet, cette formation s'est déroulée dans la bonne humeur.

 

ARTICLE JOURNAL L'UNION DU JEUDI 7 AVRIL 2011

 

Les Crouyssiens ont du cœur



 

 

C'est sous un soleil radieux que s'est déroulée la marche du cœur organisée conjointement par la municipalité et l'Association des parents d'élèves des écoles de Crouy. Une manifestation placée sous l'égide de la Fédération Française de Cardiologie et qui a connu un très vif succès avec près d'une centaine de participants. Venus le plus souvent en famille petits et grands ont ainsi eu l'occasion de prendre un véritable bol d'air à l'occasion de parcours dans la chlorophylle qui ont permis à beaucoup de Crouyssiens de faire connaissance avec des sentiers parfaitement aménagés à l'occasion des deux parcours proposés d'environ 20 et 25 mn remarquablement signalés. Une marche dans la bonne humeur avec un droit d'inscription de 1 euro reversé au bénéfice de la FFC.


En marge de cette belle initiative l'association de l'Union des premiers secours Dep 02 (UDPS 02) créé par les sapeurs-pompiers de Soissons, dont le président est Jonathan Beauvais, proposait des initiations aux gestes de premier secours. Comme une initiation à l'utilisation du défibrillateur cardiaque animée par Olivier Soria.


Des élèves de l'école d'infirmières étaient également présentes et proposaient une prise de tension artérielle. Au retour, dans l'enceinte de la salle polyvalente, chacun bénéficia d'un « goûter sportif » avec pâtes de fruits, biscuits, pommes ainsi qu'une boisson. Un rassemblement qui fit l'unanimité et qui verra sans doute beaucoup d'adeptes de l'effort en solitaire arpenter les multiples sentiers bucoliques que compte la commune.
 

ARTICLE JOURNAL L'UNION DU MERCREDI 5 AOUT 2009

 

Secours aquatique
Dans le bain de la formation


 

 

L'été prochain se préparera dès septembre pour les futurs surveillants de baignade. L'Union départementale des premiers secours les formera.


L'AUTOMNE aura déjà jauni quelques feuilles quand cette formation débutera tout juste. Organisée par l'Union départementale des premiers secours de l'Aisne, elle préparera les baignades de l'été prochain, certes encore lointain, et débutera le 23 septembre. « Il s'agit du BNSSA, le Brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique », explique Jonathan Beauvais, président de l'association.


À la sortie de quelques mois de formation, à raison d'1 h 30 d'entraînement par semaine à la piscine de Soissons, les surveillants de baignade seront prêts.


La tête et les jambes


Pour pouvoir s'inscrire, « il faut avoir 18 ans, être apte médicalement et être titulaire du PSE1 », poursuit Jonathan Beauvais.


Le PSE1, c'est le diplôme de premiers secours en équipe niveau 1. La formation requiert tout de même un minimum de condition physique. Pour ne pas dire un maximum.


Les épreuves d'examen en donnent un aperçu. « Il y a un 800 mètres palmes, masque et tuba à réaliser en moins de 13 minutes, un 200 mètres nage (100 mètres sur le dos et 100 mètres sur le ventre), un sauvetage de mannequin, une apnée de 3 fois 20 secondes avec 12 secondes de récupération entre chacune d'entre elles, différentes techniques de « remorquage », et les premiers secours », détaille le formateur.


À cela s'ajoute une épreuve de connaissance de la réglementation. Pour le surveillant de baignade, c'est la tête et les jambes.


L'an dernier, « onze personnes ont passé ce diplôme d'État », explique le président de l'Union départementale des premiers secours de l'Aisne.


Développer la formation


« Nous sommes affiliés à l'association nationale des premiers secours, dont le but est de développer et de vulgariser la formation aux premiers secours. Si 20 % de la population étaient formés, on sauverait 10 000 personnes par an. »


À ce titre, l'Union départementale propose également des formations au PSC1 (Prévention secours civiques niveau 1). L'une d'elles se déroulera les 5 et 6 septembre.


Inscriptions auprès de l'Union départementale des premiers secours de l'Aisne au 06.88.51.03.68.
 

ARTICLE VASE COMMUNICANT SOISSONS 14 MAI 2009

 

Premiers secours, une nouvelle association.

Nouvellement créée sur le secteur de SOISSONS, l’Union Départementale des Premiers Secours de l’Aisne (UDPS 02), agréée par la Préfecture de l’Aisne, a pour but de promouvoir et vulgariser les différentes formations aux premiers secours dans le département.

Elle est composée de médecins et de formateurs issus des diverses composantes des secours français (SAMU, Sapeurs-Pompiers,...).

Qu'il s'agisse de la formation de base aux premiers secours (PSC1) ou de formations complémentaires ou optionnelles, son but est de répondre aux besoins des entreprises et aux demandes des particuliers.

La formation « PSC 1 » d’une durée d’environ 10 H, consiste pour l'essentiel dans l'apprentissage des gestes élémentaires de secours : protéger la victime et les témoins, alerter les secours d'urgence adaptés, empêcher l'aggravation de l'état de la victime et préserver son intégrité physique en attendant l'arrivée des secours. Une formation progressive, pratique où les connaissances nécessaires à la compréhension sont apportées aux cours d'exercices pratiques, où les participants sont amenés à réaliser les gestes et les conduites à tenir qu'ils auront à exercer sur le terrain.

Depuis le 24 juillet 2007, l’unité d’enseignement « prévention et secours civiques de niveau 1 » se substitue à l’« attestation de formation aux premiers secours ».

Cette formation est ouverte à toute personne citoyenne (tout public) qui souhaite acquérir les savoirs et les comportements nécessaires pour prévenir une situation de danger, se protéger et porter secours.

Aujourd'hui seulement 6 % de la population est formée aux premiers secours. « Si 20 % des Français étaient formés, 10 000 vies seraient sauvées chaque année »

Inscriptions et renseignements :

0 962 065 706 ou
contact@udps02.com ou
http://www.udps02.com

UDPS 02 – BP 30095 –02203 SOISSONS CEDEX

 

ARTICLE JOURNAL L'UNION DU MARDI 7 AVRIL 2009

ARTICLE JOURNAL L'UNION DU JEUDI 23 AVRIL 2009

 

En bref.

Sécurité Aquatique

 

L'union départementale des premiers secours de l'Aisne propose une formation permettant l'obtention du brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique.

Inscriptions et renseignements au 0.962.065.706 ou 06.88.51.03.68 ou contact@udps02.com.








 

Vous êtes une entreprise, une collectivité... Demandez un devis de formation en ligne.

Devis en ligne - Cliquez-ici

 

Réservez et inscrivez vous en ligne.

Réservation en ligne - Cliquez-ici

 

FORMATION "B.N.S.S.A."

à SOISSONS (02)

dès 27 septembre 2017.

 

Une formation, un engagement.

Devenez Nageur Sauveteur.

 

L'été : Nageur sauveteur.

Une activité utile à tous..

 

Plus d'informations - Cliquez-ici

 

FORMATION "MANIPULATION DES EXTINCTEURS" - M.E.

 

Savoir utiliser un extincteur dès le début d’un incendie…

 

C’est pouvoir intervenir sur une situation qui peut avoir des conséquences considérables.

 

Plus d'informations - Cliquez-ici

 

"DISPOSITIFS PREVISIONNELS DE SECOURS - D.P.S."

 

Par arrêté du 13 juin 2017 du Ministère de l'Intérieur, l'U.D.P.S. 02 est agréée pour les missions de sécurité civile de type D, correspondant aux Dispositifs Prévisionnels de Secours (D.P.S., anciennement poste de secours).

Devenez secouriste - Cliquez-ici

 

Formulaire de demande de Dispositif Prévisionnel de Secours - Cliquez-ici

 

Renseignements :

contact@udps02.com





 



Login  
Mot de passe  
Oublie de vos Identifiants




 Accueil | L'association | Calendrier | Vos avis | Téléchargement | Aide | Bogue | Presse | Contact
- Le site de la formation en sauvetage, secourisme et sécurité - © U.D.P.S. 02 -- 2009-2017